Le trésorier, fer de lance dans la transformation digitale

Améliorer les performances de l’entreprise fait partie des prérogatives indispensables et prioritaires d’une direction financière. Les nouvelles technologies jouent un rôle important dans cette démarche de recherche de l’excellence. Et sur ce thème, les trésoriers ont bien souvent été en avance, de par l’usage de solutions technologiques utilisées qui leur permettent de connecter les banques du monde entier ou pour dématérialiser des processus complets comme celui des paiements par exemple. Ils ont été parmi les premiers à adopter des solutions dans le Cloud pour simplifier la mise à disposition de ces outils dans leurs filiales et ainsi faciliter la mise en œuvre de leur projet de centralisation de trésorerie ou de paiement (Payment Factory). Mais résumer la transformation digitale à la seule utilisation de nouvelles technologies est bien entendu réducteur et insuffisant. Car derrière ce terme de transformation digitale se cache une rupture bien plus profonde que la rupture technologique initiée depuis déjà de nombreuses années. En effet, les entreprises se doivent de répondre désormais à la demande de nouveaux usages. Et une fois de plus, les trésoriers sont aux avants postes. 

 

De nouveaux usages

Les directeurs financiers sont-ils de plus en plus nomades ? Il faut donc leur permettre de concilier leur nouveau mode de travail avec leur indispensable implication dans le circuit d’approbation d’un paiement important par exemple, et la solution doit passer par le mobile. C’est par ailleurs, via ce même canal de communication, que les responsables financiers souhaitent désormais pouvoir consulter les indicateurs de pilotage mis en place. Pouvoir consulter une information ou vérifier un chiffre concernant sa situation de trésorerie, en dehors des murs de l’entreprise, est devenue pratique courante pour des directeurs financiers toujours plus sollicités. 

Parmi les nouveaux usages, le temps réel est la norme. Que ce soit dans la prise de position sur le marché des changes ou la mise à disposition des données financières stratégiques, le trésorier doit répondre rapidement aux exigences de sa direction. Plus question de tergiverser lorsque les marchés s’emballent et que l’entreprise peut être fortement exposée aux conséquences de ces mouvements souvent imprévisibles. Il faut être en mesure de rapidement mesurer son exposition, de prendre des positions, et de passer des ordres au meilleur prix afin de protéger ses intérêts. 

Et puis, dans ce monde de plus en plus globalisé, concurrentiel et digital, il est devenu essentiel pour les entreprises de s’ouvrir davantage, de communiquer, de repenser ses relations avec ses clients, ses fournisseurs et ses partenaires bancaires. 

En effet, la transformation digitale doit permettre aux entreprises d’être plus interconnectées avec leur environnement. Fini, les fournisseurs qui appellent régulièrement le service comptabilité pour signaler un changement de ses coordonnées bancaires. Ils peuvent maintenant se connecter à des portails dédiés, mis à disposition par leur client, pour renseigner ces informations et les sécuriser, les tracer, les synchroniser avec le système d’information interne. De nouveaux outils développés dans une approche collaborative et intégrant les nouveaux codes de cette métamorphose digitale : simplicité, convivialité, flexibilité et sécurité. Car aujourd’hui la frontière entre la sphère privée et professionnelle tend à disparaitre lorsque l’on parle d’usage. Les utilisateurs de solutions professionnelles - au sens large, membres de la direction financières, d’autres équipes internes, clients, fournisseurs, partenaires - font partie d’une même communauté dont les attentes convergent vers ces nouveaux codes. Des codes inspirés de la sphère privé, et desquels les GAFA (Google - Amazon – Facebook - Apple) ne sont certainement pas étrangers.  

 

La sécurité au cœur des enjeux

Mais attention, s’ouvrir c’est aussi s’exposer aux risques multiples qui se développent dans ce monde instable et auxquelles les entreprises doivent faire face. Une fois de plus le trésorier, qui se doit d’accompagner sa direction dans cette mutation, est fortement impliqué dans cette quête. Risques financiers (change, taux, matières premières), risque de liquidité, risque de fraude, risque de contrepartie, protection des données financières sensibles, etc. le trésorier est de tous les combats ! Et comment pourrait-il en être autrement lorsque sa mission principale est de garantir la sécurité financière de l’entreprise ? Qui peut être mieux placé que le trésorier au sein de l’organisation pour par exemple, dématérialiser, automatiser et surtout sécuriser les moyens de paiements qui transitent entre la société et le monde bancaire ? Le trésorier évolue nativement dans un contexte de maitrise de la sécurité et il est donc extrêmement sensible à cette notion. La transformation digitale - bien qu’indispensable - ne peut se faire sans intégrer cette dimension sécurité sous tous ses aspects. Au risque de mettre les sociétés embarquées dans ce mouvement, face à un tout autre danger : leur survie. 

 

Etes-vous prêts ? 

Impulsée par les directions générales, la transformation digitale des entreprises entraine un bouleversement profond au sein des fonctions finances qui doivent faire évoluer leur organisation, leurs processus et leurs outils pour faire face à ses nouveaux enjeux. Les réponses ne sont bien évidement pas que technologiques mais reposent bien plus sur l’intégration de la technologie digitale dans tous les aspects de la société humaine. C’est le challenge des années à venir pour les entreprises et la direction financière se doit de prendre part à ces projets. Et bonne nouvelle, les trésoriers sont prêts pour relever ces nouveaux défis. 

 

Date: 
11 juin 2018