Pourquoi les directeurs financiers devraient favoriser des relations plus fortes avec les banques ?

By Hamza Benamar, directeur financier, Kyriba août 2, 2021

Les directeurs financiers sont les gardiens de la croissance financière des activités d’une entreprise, et une partie essentielle de ce rôle consiste à établir et à favoriser des relations mutuellement bénéfiques avec les banques et les partenaires de financement. Les relations bancaires reposent sur la fourniture de services, qu’il s’agisse de lignes de crédit, de découverts accordés pendant la journée, de rapports sur les comptes bancaires, de paiements, de devises, ou de structures de concentration ou de gestion centralisée, les directeurs financiers peuvent et doivent maximiser la valeur provenant des institutions financières partenaires.

L’une des premières erreurs qu’un directeur financier ou un professionnel de la finance peut commettre est de choisir ou de développer une relation avec une banque mal équipée pour gérer la nature globale de son activité et son empreinte géographique.

Par exemple, les relations bancaires ont des implications au-delà des frontières, car de nombreuses institutions financières solides sont associées à des banques locales ou à leurs propres succursales locales, ce qui leur permet de bénéficier d’une expertise locale indispensable. La gestion d’exigences difficiles en matière de fiscalité et de déclarations, de format local et d’exigences réglementaires ou de scénarios de dépôt uniques nécessite des relations solides avec des banques qui connaissent bien vos besoins locaux.

L’automatisation de vos interactions bancaires et de vos rapports grâce à la technologie est un sujet de préoccupation.

Dans ce scénario, les directeurs financiers ne sont pas en mesure de tirer parti de l’ensemble des services bancaires, car les lacunes et les insuffisances des solutions technologiques ne permettent pas le traitement direct des paiements ou la comptabilisation automatique des liquidités et des détails des transactions à partir des relevés bancaires quotidiens fournis par la banque. Les banques ont fait évoluer leurs services pour offrir beaucoup plus de flexibilité et de sophistication en ce qui concerne les relevés bancaires intrajournaliers, des niveaux élevés de détail dans les relevés bancaires et une fréquence de partage de ces informations jusqu’à 4 à 5 fois par jour. Sans la bonne solution technologique pour gérer les prévisions de trésorerie et de liquidités, les directeurs financiers laissent de la valeur sur la « table proverbiale » sous la forme d’opportunités perdues pour investir, développer l’entreprise ou atténuer les risques. Parallèlement, le manque d’outils de finance et de trésorerie et l’absence d’automatisation associée aux solutions technologiques font que le personnel reste concentré sur des tâches quotidiennes et tactiques au lieu de se focaliser sur le soutien et les projets stratégiques.

Dans quelle mesure les directeurs financiers comprennent-ils tout le potentiel de leurs relations bancaires ?

Les directeurs financiers doivent s’impliquer dans la compréhension de la santé de la relation bancaire et gérer, ou au moins recevoir des mises à jour sur les tableaux de bord bancaires et autres métriques pour s’assurer que la relation bancaire est exploitée au maximum de son potentiel. Par exemple, plus que jamais, les banques fournissent souvent ou sont partenaires dans la mise en place de scénarios de financement de la chaîne d’approvisionnement ou d’escompte pour aider les deux côtés de la chaîne d’approvisionnement financière à atteindre leurs objectifs. Là encore, les directeurs financiers doivent tirer parti de leurs relations bancaires tout en les associant à des options technologiques telles qu’une solution d’escompte dynamique ou de financement de la chaîne d’approvisionnement pour optimiser les services bancaires.

En outre, la visibilité des liquidités en temps réel ou presque est une nécessité pour les directeurs financiers.

La planification des liquidités est essentielle pour les directeurs financiers, dans les périodes fastes comme dans les périodes difficiles. Les chutes historiques du marché ont mis en évidence l’importance d’avoir un accès en temps réel aux informations sur votre position de liquidité totale, de comprendre quel niveau de liquidité circule dans tous les systèmes et quel niveau de liquidité peut être alloué pour investir dans des opportunités de croissance ou simplement payer les employés. Dans de nombreux cas, les directeurs financiers peuvent s’associer aux banques pour développer une relation mutuellement bénéfique. En fin de journée, les trésoriers donnent au directeur financier l’assurance que les actifs sont protégés et que l’organisation dispose des liquidités nécessaires pour faire face à ses obligations et financer ses décisions stratégiques. Cela n’est possible que si eux aussi ont une visibilité immédiate de leurs positions.

Enfin, il y a un risque à mettre tous ses œufs dans le même panier.

Les directeurs financiers doivent disposer d’un plan de secours. Il peut s’avérer risqué de confier ses liquidités, ses services et ses instruments de dette à une seule banque. Lorsque des crises financières surviennent en raison de facteurs internes ou externes (appels de marge, faillites, etc.), ces risques financiers sont atténués lorsque le directeur financier dispose d’un filet de sécurité et d’autres options de partenaires bancaires pour maintenir l’activité de l’entreprise et de la chaîne d’approvisionnement. Le fait d’avoir des relations bancaires majeures et mineures peut aider les banques à rester compétitives tout en offrant à votre organisation des options financières et de liquidité pour poursuivre ses activités.

Contenu associé :

Trois façons pour les directeurs financiers de prendre le contrôle stratégique de leur trésorerie et de leurs liquidités :

  1. Comment Şişecam a pris le contrôle de sa trésorerie et de ses paiements
  2. Réduction du risque de change de plus de 50 % en un an dans 47 devises
  3. Les bénéfices du Dynamic Discounting sur les liquidités et le financement de la Supply Chain

Des éléments de cet article ont été publiés pour la première fois dans CFO Dive : Le manque de transparence est le principal reproche des banquiers à l’égard des directeurs financiers

 

Publications de blog associées

18 mai 2021

Deux trimestres de volatilité sur les marchés des changes montrent pourquoi la capacité de surveiller l’exposition aux devises est si essentielle pour les trésoriers d’entreprise

C’est l’histoire de deux trimestres très différents. Au cours du quatrième trimestre 2020, le dollar américain a été affecté par les efforts de la Réserve fédérale américaine (banque centrale) pour stimuler l’économie américaine et maintenir…

En savoir plus

 

7 mai 2021

Accélérer les projets ERP grâce aux intégrations certifiées SAP

Certification de Kyriba Payments Network par SAP Plus que jamais, les entreprises utilisant SAP ont une raison supplémentaire de faire confiance à Kyriba pour tirer parti des avantages et de la valeur de Kyriba en tandem avec leur ERP SAP ECC ou S/4HANA…

En savoir plus

12 avril 2021

L’application Kyriba reçoit la certification ISO 27001

Nous sommes heureux d’annoncer que l’application Kyriba a reçu sa certification ISO 27001. Kyriba a démontré sa capacité à disposer des personnes, des processus, des systèmes et de l’infrastructure nécessaires pour protéger correctement les données et fournir…

En savoir plus

img
Active Liquidity

Faites évoluer la gestion de vos liquidités pour en faire un vecteur de croissance et de création de valeur.

Découvrir comment