Nouvelle recherche : les directeurs financiers qui adoptent une technologie de gestion de la trésorerie peuvent attendre un fort ROI

By Erik Bratt décembre 4, 2017

Les directeurs financiers qui investissent dans des systèmes de gestion de la trésorerie dans le Cloud peuvent espérer une réduction de 55 % des liquidités inactives en seulement un an, tout en récoltant 1,5 million de dollars d’intérêts en moyenne en l’espace de cinq ans, selon les résultats à jour des analyses de rentabilités continues de Kyriba dans plusieurs dizaines d’entreprises aux États-Unis et en Europe.

Dans la dernière analyse concernant 57 entreprises, les directeurs financiers attendent également de Kyriba qu’elle les aide à améliorer les performances liées à leurs programmes de couverture des risques de change de 11 %.

« Ces résultats parlent directement au directeur financier et sont la conséquence de la capacité de Kyriba à offrir une visibilité précise et opportune sur les soldes de trésorerie globaux et les fluctuations des devises étrangères, a déclaré Remy Dubois, Vice-Président exécutif du Marketing et des Ventes internationales chez Kyriba. C’est la preuve évidente que la gestion de la trésorerie est fondamentale dans l’infrastructure technologique financière moderne. »

L’analyse de rentabilité continue de Kyriba, offerte gratuitement aux prospects qualifiés, décrit les valeurs spécifiques et le ROI qu’une entreprise peut s’attendre à obtenir grâce à la technologie de gestion de la trésorerie dans un certain nombre de fonctions essentielles. Elle se concentre sur trois domaines en particulier :

  • Le ROI financier : augmentations estimées des produits d’intérêt, diminution des charges d’intérêt, réduction des frais bancaires ou des frais informatiques, et bien plus encore.
  • Les gains de productivité : réduction du temps passé sur des tâches supplémentaires sans valeurs, par exemple, élimination des processus manuels pour la position de la trésorerie, la génération de prévisions, les transferts de fonds, et plus encore.
  • La réduction du risque et l’amélioration des contrôles : contrôles financiers améliorés, associés à une réduction du risque financier et opérationnel, risque de change, etc.

Chaque étude de cas est menée d’une manière tout à fait transparente à l’aide des propres hypothèses et points de données du prospect, selon Dory Malouf, ingénieur de la valeur des opérations de trésorerie chez Kyriba, en charge du programme d’analyse de rentabilisation.

Les participants aux analyses de rentabilisation vont des petites et moyennes entreprises aux entreprises classées au Fortune 500 et couvrent un certain nombre de secteurs différents, notamment la construction et l’immobilier, la vente au détail, la fabrication, les services financiers, la technologie, l’éducation et autres.

Le mois dernier, Kyriba a dévoilé la première vague de résultats de ses analyses de rentabilité, révélant un ROI impressionnant pour 49 entreprises, y compris 3,9 millions d’économies totales sur une période de cinq ans, un gain de 464 heures par mois en productivité globale et un délai de récupération de 4,1 mois sur la technologie de Kyriba.

« À l’heure actuelle, les directeurs financiers subissent une forte pression pour réduire les risques, protéger l’entreprise des pertes et optimiser les liquidités et le fonds de roulement, a indiqué Dory Malouf. Il est gratifiant de voir la valeur que peut leur apporter Kyriba grâce à la résolution de ces défis difficiles. »

img
Activer la liquidité.

Transformez la façon dont vous utilisez la liquidité comme un vecteur dynamique de croissance et de création de valeur

Découvrir comment