Points de vue sur la trésorerie Le point de vue du directeur financier : comment le financement des entreprises peut améliorer l’exécution opérationnelle pour lutter contre les menaces globales grandissantes

Février 22, 2018
Michael Dinkins
CFO Perspective global threats

Les responsables financiers des sociétés internationales recueillent des données pour étayer leurs plans de croissance en dépit des défis connus et grandissants qui émergent. Il est temps pour les cadres financiers de permettre pleinement l’exécution de ces plans, car l’avenir de leur entreprise en dépend véritablement.

Les indicateurs sont au vert, pour l’instant. Nous sommes euphoriques grâce à une économie américaine renforcée, une baisse du chômage et des taxes, et des progrès réalisés dans la lutte contre le terrorisme. On prévoit une augmentation des bénéfices des entreprises en raison de la baisse des taxes et nous nous demandons avec béatitude ce que nous devons faire avec le rapatriement du capital. Avec l’argent excédentaire, nous pourrions mettre un peu de côté pour un bonus ponctuel, peut-être déposer plus sur le plan d'épargne-retraite des employés, renouveler l’équipement ou racheter des parts... Il est amusant d’envisager ces projets et d’en discuter.

Lecture complémentaire : Rapatriement de capital : la barre est désormais fixée

Le revers de la médaille, c’est que le succès dont nous jouissons s’accompagne de risques politiques plus élevés, qui ont augmenté de manière sans précédent aux niveaux des entreprises et des pays.

Les problèmes suivants sont réellement susceptibles de menacer les entreprises dans différents secteurs et pays :

  • Les déficits croissants. Nous évoluons dans un milieu vulnérable aux déficits croissants générés par les programmes sociaux et la baisse des taxes. La discontinuité démographique est réelle et ne cesse d’augmenter aux États-Unis et dans d’autres pays développés. Le soutien des personnes âgées et des personnes inaptes au travail est un problème politique majeur, car l’Amérique n’a pas de théories politiques ou économiques capables de résoudre cette question.
  • Le terrorisme. Au-delà de nos frontières, la récente défaite de l’État islamique (EI) implique que des centaines, voire des milliers de combattants de l’EI se dispersent dans le monde entier. Les conséquences sont graves pour les entreprises qui font déjà face aux menaces du groupe et de ses partisans.
  • Le rejet des gouvernements. Dans des pays comme l’Inde, lieu de délocalisation établi, et le Kenya, une destination émergente, comme dans beaucoup d’autres, les conditions de vie des travailleurs peuvent être difficiles. Les entreprises font face au risque croissant de troubles et d’atteintes à leur réputation. Dans le même temps, les mouvements populistes gagnent du terrain dans le monde, avec pour conséquence l’annulation des contrats commerciaux par les gouvernements.
  • Les conflits commerciaux. L’affaiblissement continu de l’UE, l’OTAN et l’ONU n’améliore guère la stabilité. Les conflits commerciaux continuent de déstabiliser les régions. Les crises de migrants et le terrorisme nourrissent plus que jamais le populisme réactionnaire et favorisent la violence d’extrême-droite.

Il est temps de se préparer à un avenir aux défis multiples

Le moment est propice, les fonds sont disponibles et les entreprises ont une fenêtre d’action. Il est temps d’investir pour s’assurer l’accès à des informations sur demande fiables et globales afin de prendre des décisions éclairées pour développer son entreprise, pas seulement dans les meilleures conditions, mais également dans les situations les plus complexes.

Le célèbre homme d’affaires et auteur Larry Bossidy a très bien exprimé cette idée : « Dans son sens le plus fondamental, l’exécution est une manière systématique d’exposer la réalité et d’agir en conséquence. » Existe-t-il meilleure réalité que le capital ? Je ne le crois pas. C’est la mesure que nous comprenons tous et qui est le moteur de valeur de toute entreprise. La situation financière d’une entreprise ne ment jamais. À mon avis, c’est l’indicateur principal, et qui plus est, votre département financier peut vous dire en quelques minutes quand des développements importants se produisent n’importe où dans le monde et s’ils nécessitent une attention immédiate, par exemple : vous avez franchi une étape dans un projet, car vous avez configuré le paiement d’un fournisseur, un client de grande valeur a reçu et payé un produit ou un service, un plan de restructuration a pris fin avec le paiement programmé des indemnités de départ et les montants de paiement ont dépassé les prévisions ou ne les ont pas atteintes. Je pourrais continuer ainsi.

Dans l’environnement actuel, la trésorerie est devenue le point de mire.

« La trésorerie est souvent le premier département à définir les problèmes potentiels dans notre groupe de sociétés, car les problèmes tendent à émerger d’abord dans le fonds de roulement. »

Sachio Matsumoto, cadre dirigeant et vice-président exécutif, directeur financier, LIXIL Corporation

Utiliser la technologie pour éliminer les obstacles qui entravent l’exécution

La précision et la vitesse sont primordiales pour gérer les risques et les opportunités. Plus un plan contrôlé en temps réel est exécuté rapidement, mieux cela vaut pour votre entreprise. Pour les entreprises internationales dont les événements ont lieu en même temps dans différents pays, les opérations globales et décentralisées nécessitent une capacité d’exécution unifiée au moyen de systèmes et de processus démontrés. Cela est réalisable grâce à un système de prévision commerciale intégré connecté à un outil de rapport de veille stratégique et de prévisions de la trésorerie.

Prendre une décision commerciale proactive ou réactive commence par la consultation des données historiques, actuelles et prévisionnelles avec une équipe de conseillers, y compris le conseil d’administration. La gestion du risque politique est similaire. Vous devez savoir comment, dans quelle mesure et où un risque aura des conséquences sur les opérations. Vous devez savoir quelles ressources sont disponibles et à quel endroit afin de pouvoir élaborer un plan.

Une fois que vous avez un plan, vous devez mener des analyses de sensibilité pour anticiper et comprendre les différentes éventualités. Les informations sont également partagées avec des experts sur le sujet, capables d’évaluer les possibles implications juridiques, fiscales, comptables, réglementaires et celles liées aux prêts ainsi que les conséquences sur le personnel et les clients.

En règle générale, les changements sont effectués et le plan est mis à jour. Cependant, tout est mis à l’arrêt si les informations sont datées, si les gens ont des données différentes ou si des questions se posent concernant l’exactitude des informations examinées. Les stratégies échouent souvent parce qu’elles ne sont pas pleinement exécutées et l’un des problèmes est qu’une équipe dispersée au niveau géographique ne peut pas agir en temps réel avec les mêmes informations. Un scénario pire encore est la prise d’une décision fondée sur des informations erronées ou non fiables.

L’illumination qui a changé mon point de vue

J’ai récemment reçu une démonstration approfondie d’une solution de gestion de la trésorerie dans le Cloud appelée Kyriba. J’y ai vu la réponse à une stratégie financière progressive et la façon d’y parvenir. La bonne technologie de gestion de la trésorerie et le rôle en temps réel qu’elle joue dans l’analyse et la prise de décision au sein de l’entreprise soutient un modèle commercial solide pour le présent et l’avenir.

La plate-forme démontre comment la fonction trésorière a la capacité de modifier le cycle commercial (« cash to cash »), offre des indicateurs d’avertissement rapides concernant les performances de l’entreprise et, surtout, dirige la structuration de nouveaux accords commerciaux afin de réduire le besoin de couverture, de mouvements de devise et d’autres stratégies moins fiables.

Travailler avec une vision actuelle et fiable de l’entreprise et du monde

Si vous pensez comme moi que le prochain grand défi de l’entreprise est le risque politique, en particulier pour les multinationales, commencez dès maintenant à investir dans la capacité à améliorer et à accélérer l’exécution avec les bons talents, processus et informations à votre disposition. Obtenez la possibilité de surveiller le développement et la trésorerie, et générez des rapports en temps réel sur demande.

Un système de gestion de la trésorerie avec des rapports de veille stratégique intégrés n’est pas un luxe. Dans l’environnement actuel, c’est même une nécessité et j’ose dire qu’il est irresponsable pour une entreprise internationale de continuer à travailler sans ces fonctionnalités. Il n’existe aucun moyen similaire d’offrir une réelle transparence aux chefs d’exploitation, à l’équipe dirigeante, au conseil d’administration et aux actionnaires, ou d’atteindre rapidement un consensus sur la meilleure façon d’agir en toute circonstance.

L’argent étant roi, la trésorerie représente le meilleur indicateur d’avertissement rapide disponible pour votre entreprise.

À propos de Michael Dinkins

Michael Dinkins

Michael Dinkins est président-directeur de Dinkins LLC, un cabinet de services financiers qui met en relation les propriétaires d’entreprises à la recherche de capital et les prêteurs en quête d’emprunteurs. Michael Dinkins a passé plus de 40 ans dans la finance, avec une carrière notable de 17 ans chez General Electric et GE Capital, et a été le directeur financier de cinq entreprises publiques et privées. Il fait actuellement partie du conseil d’administration de Community Health Systems et du National Council on Compensation Insurance.

 

Le point de vue du directeur financier : comment le financement des entreprises peut améliorer l’exécution opérationnelle pour lutter contre les menaces globales grandissantes