Les trois clés du succès de la trésorerie en Asie

By Bob Stark, Global Head of Market Strategy décembre 8, 2021

J’ai récemment eu le plaisir de rencontrer (virtuellement) plusieurs directeurs financiers et membres d’équipes trésorerie, notamment lors du FutureCFO Summit à l’occasion duquel j’ai donné une conférence sur les API et la trésorerie en temps réel. Il n’est pas surprenant que la trésorerie des entreprises soit de plus en plus sophistiquée en Asie, les sociétés continuant d’exiger le nec plus ultra des bonnes pratiques ainsi que des technologies évolutives et faciles d’utilisation.

Les points les plus intéressants concernant la trésorerie en Asie :

  • Les entreprises chinoises sont prêtes pour l’international : le désir de croissance en dehors de Chine a renforcé l’intérêt pour les technologies de trésorerie qui offrent une visibilité onshore/offshore sur la trésorerie et les risques de change, et la nécessité de mettre en place des structures de trésorerie plus complexes, comme le cash pooling pour soutenir les transferts onshore/offshore. Les entreprises chinoises continuent d’étudier la création de centres de trésorerie régionaux à Hong Kong ou Singapour pour s’aligner sur les chambres de compensation en RMB. Les bonnes pratiques de trésorerie sont considérées comme un atout important par les entreprises qui recrutent.
  • L’automatisation n’est pas le seul objectif : les entreprises asiatiques adoptent les technologies de finance et de trésorerie, mais elles fondent leurs modèles de retour sur investissement sur des variables autres que l’automatisation et la productivité. Avec des coûts d’ETP souvent bien inférieurs à ceux que l’on observe en Europe ou en Amérique du Nord, l’automatisation n’est pas la solution à l’augmentation de la charge de travail. Par conséquent, la vraie plus-value recherchée est la mise en œuvre des bonnes pratiques, l’optimisation des décisions (par exemple, une meilleure couverture) et le soutien à la transformation de la trésorerie.
  • Les centres de trésorerie régionaux sont impliqués de plus en plus dans les prises de décision : les organisations qui permettent aux équipes trésorerie asiatiques de gérer les fonctions principales (par exemple, en développant des structures de gestion centralisée ou en concevant des programmes de couverture) sont en mesure d’apporter une plus grande valeur stratégique et de générer une plus grande valeur nette que celles qui essaient de gérer toutes les fonctions de trésorerie à distance. Les connaissances et l’expérience des personnes recrutées dans les centres de trésorerie régionaux, notamment à Singapour et à Hong Kong, rivalisent avec les talents du domaine de la trésorerie dans d’autres parties du monde, voire les dépassent. Cette expertise s’ajoute évidemment aux connaissances locales ainsi qu’à la capacité de travailler en face-à-face avec des partenaires internes et externes à la trésorerie.

Lecture complémentaire : Surmonter les défis en matière de prévisions des flux de trésorerie : bonnes pratiques pour les trésoriers

Les organisations de trésorerie qui sont déjà bien établies dans la région connaissent déjà les bons sites, elles savent comment obtenir du personnel expérimenté et ont conscience de l’importance d’adopter une technologie de trésorerie de classe mondiale afin de s’assurer une visibilité globale sur la trésorerie, les expositions et les contrôles financiers. Pour les organisations qui envisagent d’investir davantage en Asie, il est important de :

  1. Choisir des lieux qui offrent une assistance en anglais et dans les langues locales, avec un décalage horaire qui permet de travailler en même temps que le siège social à un moment donné de la journée. Il est essentiel que les sites aient une proximité financière avec la Chine (par exemple Hong Kong, Singapour, Macao) pour que votre centre de trésorerie offshore soit une passerelle financière vers la Chine elle-même.
  2. Engager du personnel expérimenté qui possède non seulement une expérience de la trésorerie au niveau mondial, mais qui disposent également d’expertise locale. Motiver et bien former les bonnes personnes, en leur permettant de bénéficier de nouvelles opportunités pour tirer parti de leurs connaissances croissantes en matière de trésorerie.
  3. Mettre en place la technologie de trésorerie adéquate, qui répond aux exigences mondiales, mais aussi aux besoins locaux (langue, réglementations locales, contrôles spécifiques des paiements ou des comptes bancaires, ou tableaux de bord qui mettent en évidence les indicateurs de performance clés de la trésorerie locale). Le Cloud est utile, tout comme le fait qu’une solution de gestion de trésorerie (TMS) Cloud puisse permettre à tous les bureaux de trésorerie de se soutenir mutuellement offrant ainsi un plan complet de continuité des activités.

L’Asie représente une opportunité et les équipes trésorerie qui la saisiront seront en bonne voie pour leur trésorerie à l’échelle mondiale.

Pour plus d’informations concernant les bonnes pratiques de trésorerie dans la région APAC, consultez le manuel de gestion de la trésorerie pour la région APAC.

img
Enterprise Liquidity

Faites évoluer la gestion de vos liquidités pour en faire un vecteur de croissance et de création de valeur.

Découvrir comment