Le directeur financier dans le rôle du directeur de la croissance

By Cheik Daddah janvier 28, 2019

Dans quelle mesure les directeurs financiers jouent-ils le rôle de « directeur de la croissance » ? Et quelles sont les conséquences pour les trésoriers d’entreprise ? Un webinaire récent animé par Nilly Essaides, responsable de recherche senior au sein du Hackett Group, et Cheik Daddah, Vice-Président global de l’ingénierie de la valeur chez Kyriba, a été consacré à ce thème et à la contribution que les CFO apportent à une croissance rentable au sein de la société.

Favoriser la croissance

Les directeurs financiers assument de plus en plus souvent le rôle de conseiller de confiance et de partenaire de la croissance proactif du PDG et du conseil d’administration, notamment au regard de leur capacité à fournir une vision à 360 degrés de la société. En d’autres termes, les directeurs financiers doivent non seulement avoir une idée précise de ce qui est arrivé hier, mais aussi agir de manière proactive en vue de définir la meilleure orientation pour l’entreprise à l’avenir.

Revoir Le directeur financier dans le rôle du directeur de la croissance

Selon l’enquête du Hackett Group, la croissance organique est la priorité numéro un sur le plan de la stratégie commerciale pour les cadres financiers pour 34 % des personnes interrogées. L’innovation et la réduction des coûts peuvent offrir des occasions intéressantes d’élaborer une structure plus évolutive et flexible pour la croissance. Toutefois, en pratique, il reste souvent des progrès à faire : un sondage réalisé pendant le webinaire a déterminé que seuls 16 % du public considérait son organisation financière comme « très efficace » dans l’aspect stratégique de son rôle.

La bonne nouvelle, c’est que la transformation numérique est porteuse d’innombrables opportunités de réduction des coûts. Comme l’a expliqué Nilly Essaides, les chiffres du Hackett Group montrent que, grâce à l’automatisation des processus et aux nouvelles technologies, la majorité des organisations peuvent réduire leurs coûts financiers de 35 %, tandis que pour les organisations financières de classe mondiale une baisse impressionnante de 21 % reste possible.

Domaines d’amélioration

Le webinaire a permis d’identifier trois domaines principaux dans lesquels les directeurs financiers peuvent contribuer à la croissance de l’entreprise :

  1. Dégager des liquidités pour l’entreprise. Les directeurs financiers peuvent atteindre cet objectif en améliorant le fonds de roulement, en encourageant l’excellence opérationnelle afin d’augmenter les liquidités et en mettant à profit la technologie en vue de négocier les conditions conclues avec les principaux fournisseurs et clients. Concernant le fonds de roulement, il existe une différence frappante en matière de performances entre le quartile supérieur des organisations financières et la valeur médiane. Par exemple, le Hackett Group a déterminé que les sociétés se trouvant dans le quartile supérieur avaient un cycle d’exploitation de 17 jours, comparés à 46,2 jours pour la valeur médiane. Cela permet à ces sociétés de libérer quelque 200 millions de dollars de trésorerie disponible pour chaque milliard de dollars de ventes réalisés. Ces liquidités peuvent ensuite être utilisées en vue de soutenir les initiatives stratégiques de l’entreprise.
  2. Fournir une visibilité en temps réel. Les directeurs financiers peuvent également favoriser la croissance en tirant parti d’outils technologiques de trésorerie sophistiqués afin de mieux comprendre la position de trésorerie de la société et ses capacités en matière de création future de liquidités. Grâce à une visibilité améliorée, les sociétés sont également mieux placées pour évaluer le pourcentage de trésorerie excédentaire qui peut être utilisé pour des investissements stratégiques, et pour minimiser les emprunts extérieurs en déplaçant les liquidités des filiales en situation d’excédent vers celles qui en ont besoin. Il s’agit d’un domaine où de grands progrès peuvent être réalisés : seuls 8 % des participants au webinaire ont déclaré que leur organisation financière était en mesure de transmettre « à tout moment » des informations et des analyses en temps réel à la direction.
  3. Utiliser la technologie afin de gérer le risque au niveau global. Dotés d’une meilleure visibilité sur la position et les flux de trésorerie de la société, les directeurs financiers sont en outre plus à même de gérer les risques efficacement, par l’élaboration de programmes complets de gestion du risque financier d’une part et par la réduction du nombre de transactions externes, permettant une couverture des expositions sur la base du portefeuille plutôt qu’individuellement, d’autre part. L’amélioration dans ce domaine incombe en grande partie aux directeurs financiers : le groupe Hackett a constaté que les directeurs financiers sont responsables des programmes ERM dans 53 % des organisations.

Conséquences pour la trésorerie

À mesure que le rôle du directeur financier est de plus en plus axé sur la croissance, la trésorerie doit s’adapter et adopter une approche davantage tournée vers le prévisionnel. Cela suppose de redéfinir la trésorerie comme un service favorisant la prise de décision éclairée grâce à des observations de qualité et des conseils stratégiques.

Résultats de l’enquête citée : Les 3 domaines clés pour lesquels les directeurs financiers appellent les trésoriers à être plus stratégiques

Cet objectif peut être atteint en automatisant et en standardisant les processus de recueil de données, afin de se recentrer sur les activités génératrices de valeur. Comme l’a expliqué Cheik Daddah, Kyriba est bien placée pour accompagner les entreprises dans cette tâche en les aidant à évaluer leurs processus comparés à ceux d’autres organisations et à identifier tout domaine dans lequel des progrès peuvent être réalisés.

À terme, l’ambition de la trésorerie doit être de passer d’un rôle essentiellement réactif, fortement axé sur la collecte de données, à une fonction chargée de la rationalisation des processus et de l’augmentation de l’automatisation. En consacrant davantage de temps à l’analyse et à l’observation, les trésoriers seront plus capables de soutenir les directeurs financiers dans la réalisation de cette vision à 360 degrés.

img
Activer la liquidité.

Transformez la façon dont vous utilisez la liquidité comme un vecteur dynamique de croissance et de création de valeur

Découvrir comment