Les critères qui font de la trésorerie le nouveau « centre de création de valeur » de l’entreprise

Mai 18, 2018
Erik Bratt
Kyriba CFO ebook

Note de la rédaction : Aujourd’hui, nous lançons le premier article d’une série d’articles de blog en plusieurs parties présentant les directeurs financiers qui tirent parti de la trésorerie pour entraîner un changement stratégique au sein de leurs organisations. Nous commençons avec Marina Chase, directrice financière chez Caribbean Airlines, qui affirme que la technologie de gestion de la trésorerie moderne « a permis à la trésorerie de devenir un centre de connaissances et un centre de gestion des risques pour l’entreprise… (la trésorerie) n’est plus un service de back-office ». Les commentaires de Marina proviennent de son profil dans le nouvel e-book de Kyriba, « Le point de vue du directeur financier : la valeur stratégique de la trésorerie », qui dresse le profil de plus d’une douzaine de directeurs financiers et de consultants experts en gestion de chez Accenture et KPMG. Bonne lecture !

Marina Chase, CFO of Caribbean AirlinesLa gestion de la trésorerie dans une compagnie aérienne est complexe, et cela, pour de nombreuses raisons, a fortiori dans une société internationale. Des conditions météorologiques imprévisibles, des prix de carburant instables et le défi posé par l’utilisation de plusieurs devises peuvent considérablement affecter le revenu, la trésorerie et la rentabilité. Marina Chase, directrice financière chez Caribbean Airlines, affirme que la trésorerie a connu des changements importants au cours des dernières années. Selon elle, « même s’il est toujours question de gestion de trésorerie, la trésorerie a dépassé les fonctions opérationnelles traditionnelles. Ce n’est plus un service de back-office ».

Dans son organisation, les outils de gestion de la trésorerie modernes ont permis à la trésorerie de devenir un centre de connaissances et un centre de gestion des risques pour l’entreprise. Grâce au rôle de la trésorerie en tant que centre de connaissances, tous les services dépendent de la trésorerie pour obtenir des informations en temps réel sur les activités opérationnelles. Par exemple, cela peut inclure les informations en temps réel nécessaires aux paiements ou les informations à propos des différentes lois et restrictions affectant les transactions dans différents pays. La trésorerie peut également fournir des informations pour soutenir les décisions stratégiques, telles que l’évaluation du flux de trésorerie et la rentabilité des voies actuelles et des nouvelles voies potentielles.

Lecture associée : Le directeur financier de Graff Diamonds a su tirer parti de la trésorerie pour développer son entreprise

En raison des nombreuses variables pouvant nuire à l’entreprise, la gestion des risques est une fonction essentielle de la trésorerie. « Nous pouvons gérer les risques, surtout en termes d’échange de devises, explique Chase. Ces risques ne se limitent pas aux taux d’intérêt. Nous devons également gérer les risques de rapatriement. L’efficacité du flux de trésorerie et de la gestion de la trésorerie est intimement liée à l’obtention de l’argent en temps réel. En raison des lois et restrictions des différents pays comme le Venezuela et Cuba, nous devons nous conformer à différentes réglementations pour pouvoir accéder à notre fonds de roulement. » La trésorerie est devenue un centre de valeur dans l’entreprise.

« Nous pouvons faire le suivi du fonds de roulement, mais également de la valeur du fonds de roulement, affirme Chase. Une partie importante du processus consiste en une analyse prédictive, qui est bien plus qu’une transformation. Elle permet de booster les efforts de la trésorerie. »

Pour lire le reste de l’interview de Marina, ainsi que les points de vue de neuf autres directeurs financiers, téléchargez notre nouvel e-book.