Comment renforcer le rôle de la trésorerie en tant que facilitateur d’affaires

Juin 14, 2018
Erik Bratt
The CFO Perspective

Note de la rédaction : Pour cet article de notre série de blogs en plusieurs parties présentant les directeurs financiers qui tirent parti de la trésorerie pour entraîner un changement stratégique au sein de leurs organisations, nous nous intéressons à Douglas Bettinger, directeur financier chez Lam Research, un grand fabricant de puces électroniques. Douglas explique comment son équipe chargée de la trésorerie facilite les affaires, en particulier dans les domaines de la génération de liquidités, pour favorise la croissance de l’organisation. Ses commentaires proviennent de son profil dans le nouvel e-book de Kyriba, « Le point de vue du directeur financier : la valeur stratégique de la trésorerie », qui dresse le profil de plus d’une douzaine de directeurs financiers et de consultants experts en gestion de chez Accenture et KPMG. Bonne lecture !

« Au plus haut niveau, le rôle de la trésorerie est d’optimiser la génération de liquidités d’une manière qui optimise la valeur de l’entreprise », explique Douglas Bettinger, vice-président exécutif et directeur financier de Lam Research. Dans une grande entreprise, la direction réfléchit beaucoup au bilan, tandis que les responsables de secteurs d’activité se concentrent davantage sur les pertes et les profits. « J’affecte mon équipe de trésorerie à des secteurs de l’entreprise qui nécessitent davantage d’attention en termes de génération de liquidités. » De cette façon, la trésorerie peut utiliser raisonnablement le bilan de manière à permettre une nouvelle activité commerciale rentable.

Lecture associée : Pourquoi les flux de trésorerie disponibles sont devenus la méthode à privilégier pour mesurer la santé financière d’une entreprise

L’équipe de trésorerie de Douglas Bettinger apporte de la valeur à l’entreprise de plusieurs façons, au-delà des fonctions de trésorerie de soutien habituelles :

  • En tant qu’entreprise internationale, il est important de se protéger des fluctuations monétaires. Cela permet non seulement de réagir au compte de résultat, mais également de fournir les flux de trésorerie qui doivent provenir des différentes parties de l’entreprise. « Nous couvrons différentes expositions inscrites au bilan et divers flux de revenus dans des devises différentes, explique Douglas Bettinger. L’équipe de trésorerie est la mieux placée pour gérer ces opérations.
  • Personne d’autre dans l’entreprise ne se concentre sur la partie de la gestion monétaire. » L’entreprise de Douglas Bettinger crée des échelles de protection, qui concernent quatre, trois, deux et un trimestre, avec différentes expositions couvertes pour chaque trimestre. L’une des autres fonctions utiles de la trésorerie consiste à tirer parti du bilan pour favoriser des activités qui ne seraient pas mises en place sans cela. Par exemple, il peut être possible de mettre en œuvre un contrat de location pour un client qui n’a pas accès aux capitaux dont il a besoin pour acheter du matériel. « Nous utilisons notre bilan avec prudence pour protéger les actifs et, simultanément, pour générer de nouvelles activités, explique Douglas Bettinger. Mon équipe de trésorerie est idéalement placée pour réaliser ces compromis en tenant compte des risques pour l’entreprise. »
  • La gestion du cycle de conversion des liquidités est une autre fonction utile de la trésorerie qui implique de gérer les encaissements de manière que l’argent rentre le plus rapidement possible, tout en prolongeant le délai des factures à payer. L’optimisation de la conversion des liquidités est une question d’équilibre étroitement liée à la gestion des stocks, qui implique de fixer des objectifs en matière de stocks consommateurs de liquidités et de prendre des décisions quant au placement de ces stocks. « La façon d’équilibrer le ratio d’endettement et d’optimiser la structure financière du bilan affecte la capacité à financer différentes activités au sein de l’entreprise », déclare Douglas Bettinger.

Pour lire le reste de l’interview de Douglas, ainsi que les points de vue de neuf autres directeurs financiers, téléchargez notre nouvel eBook.