Comment les directeurs financiers peuvent apporter davantage de valeur au conseil d’administration

Février 13, 2018
Daniel Shaffer
corporate CFO presenting to the board of directors

L’écrasante majorité des cadres financiers (94 %) pense que les conseils d’administration voient leurs directeurs financiers comme des partenaires commerciaux stratégiques essentiels, selon une étude menée l’an dernier par CFO Research pour le compte de Kyriba.

Pourtant, alors que les directeurs financiers offrent un large soutien aux conseils, ils ne leur fournissent pas toujours suffisamment d’informations et de données nécessaires à la prise de décision dans les six domaines clés suivants : le contrôle et la réduction de la fraude, la gestion des risques de performances, la gestion du risque opérationnel et stratégique, l’assistance stratégique à la croissance, le contrôle des coûts et la prise de décision stratégique.

Une récente émission web, animée par Chris Schmidt de CFO Research et subventionnée par Kyriba, a examiné les conclusions clés de l’étude et s’est intéressée à la question de savoir ce que les conseils d’administration attendent réellement de leurs directeurs financiers. Le groupe d’intervenants experts comprenait John Granato, directeur financier chez The Andersons, Inc., Roxi Wen, directrice financière chez Elo Touch, et Bob Stark, vice-président de la stratégie chez Kyriba.

La lutte contre la fraude

La fraude est depuis longtemps un problème pour les conseils d’administration en raison des risques considérables qu’elle fait peser sur les finances et la réputation. Aujourd’hui, la menace est accrue, car la cybercriminalité est en augmentation et les pirates informatiques ciblent les systèmes de paiement. Elle fait directement partie des attributions du directeur financier, car les conseils d’administration s’attendent à ce que les paiements et autres systèmes financiers soient suffisamment protégés pour empêcher toute fraude et à ce que des processus existent pour réduire les pertes en cas de piratage de l’entreprise. John Granato a remarqué que le rôle du directeur financier consiste également à éduquer les employés à la cybersécurité, par exemple en expliquant à quoi ressemble une attaque de hameçonnage, et à améliorer les processus afin que la fraude soit découverte le plus tôt possible.

« Les conseils d’administration ne veulent aucune fraude, a déclaré John Granato. En tant que directeur financier, je reçois 10 à 15 e-mails de hameçonnage par semaine tandis que des milliers sont interceptés ! C’est un problème au quotidien. Nous devons continuer à informer le conseil d’administration sur notre manière de gérer et d’empêcher les piratages informatiques. Nous avons besoin d’une bonne gouvernance avec des données de référence. »

Selon Bob Stark, les quatre composants d’une stratégie réussie de la prévention de la fraude sont les suivants :

  1. La sécurité des données : les données financières doivent être protégées au sein de l’entreprise et pendant leur transfert.
  2. La sécurité des applications : il ne devrait pas être possible d’accéder aux systèmes financiers au seul moyen d’un identifiant utilisateur et d’un mot de passe. D’autres mesures de sécurité doivent être mises en place.
  3. Le contrôle des flux de travail : cela inclut la séparation des tâches et des processus.
  4. Le contrôle et la détection en temps réel : ils doivent être appliqués dans tous les domaines, des systèmes de paiement et de la gestion des comptes bancaires aux portails des fournisseurs.

Lecture complémentaire : 5 défis clés lancés aux directeurs financiers en matière de fraude aux paiements

Les plans de continuité des opérations

Alors que les entreprises deviennent plus complexes et que les chaînes logistiques sont de plus en plus longues, la menace se fait plus pesante sur la continuité des opérations. Une catastrophe naturelle dans un pays peut menacer la viabilité d’une entreprise à l’autre bout de la planète. « Il est important pour l’entreprise d’avoir une compréhension approfondie des composants de sa chaîne logistique globale et des effets de cette chaîne sur son modèle commercial », a expliqué Roxi Wen.

Les conseils d’administration attendent de leurs directeurs financiers qu’ils contribuent à la solidité des plans de continuité des opérations afin que l’entreprise puisse continuer à offrir ses services à ses clients, même si elle se trouve en état d’urgence. Ces plans doivent répondre à la situation d’urgence, ainsi qu’aux scénarios à court et à long terme. Ils doivent également être mis à jour selon l’évolution de la situation. Bob Stark a souligné que la planification continue des opérations implique en partie d’assurer que les systèmes informatiques ont le même niveau de protection dans un scénario de continuité des opérations que dans un mode « quotidien ».

La technologie comme outil de facilitation

Étant donné que la technologie facilite la prise de décisions fortes dans l’entreprise, elle permet de faire la différence entre la réussite et l’échec. Ainsi, la même responsabilité de faire une bonne utilisation des outils technologiques pèse sur les directeurs financiers comme sur tout autre directeur commercial. « C’est sans aucun doute une part importante de notre travail, avoir une bonne compréhension et de bonnes capacités concernant la technologie dans l’entreprise », a indiqué Roxi Wen. Elle ajoute qu’il est impossible d’avoir un environnement de contrôle interne sûr sans la mise en œuvre de systèmes et d’infrastructures appropriés.

John Granato a remarqué que la technologie est cruciale pour retenir les clients et développer « une prise de décision rapide et fondée sur des analyses, qui est essentielle pour rivaliser dans le monde actuel ». Il a également observé : « Ce n’est pas seulement une question de quantité de données. Il faut avoir une compréhension des données utilisables et pratiques. Je pense que le département des finances possède un point de vue unique en la matière, avec le département des opérations. » Néanmoins, selon John Granato, bien que les directeurs financiers soient bien placés pour évaluer comment différents systèmes et outils peuvent être utilisés ensemble, ils ont également pour responsabilité de trouver le bon équilibre entre l’investissement dans une technologie qui permet à l’entreprise d’améliorer ses performances et le paiement de fonctionnalités superflues.

Le directeur financier du futur

À l’heure actuelle, les conseils d’administration attendent de nombreux résultats de la part de leurs directeurs financiers. Quelles seront donc leurs attentes d’ici cinq ans ? Alors que le paysage commercial change rapidement et qu’il est prévu que l’automatisation joue un rôle bien plus important dans la manière de travailler des entreprises, Roxi Wen présume que les directeurs financiers auront besoin d’un niveau élevé d’implication stratégique en matière de données et devront assister le conseil d’administration avec des analyses très larges. « Je dirais que les scénarios de simulation seront de plus en plus attendus par le conseil d’administration », a-t-elle commenté.

« Nous nous dirigeons vers une conversation plus stratégique entre le directeur financier et le conseil, qui couvre des sujets tels que la façon dont les marchés évoluent et comment rester compétitifs », a prédit John Granato. Il a également souligné que la transformation des données en paquets d’informations utiles pour le conseil deviendra une part importante des attributions du directeur financier. « Cela va devenir très stratégique, mais également tactique pour délivrer les bonnes informations et permettre au conseil de prendre les bonnes décisions », a-t-il affirmé.

Bob Stark a expliqué que l’on attendra des directeurs financiers qu’ils utilisent la technologie au service de l’entreprise, pour améliorer la façon de travailler à l’avenir. « Utiliser la technologie dans le seul but d’automatiser ce que l’on fait aujourd’hui n’a pas de valeur fondamentale, a-t-il déclaré. Vous devez comprendre la valeur apportée par la technologie pour déterminer si un investissement doit être fait. »

Cliquez ici pour en savoir plus sur les six domaines où les directeurs financiers doivent apporter davantage de valeur au conseil d’administration et pour écouter la diffusion web en intégralité.

Comment les directeurs financiers peuvent apporter davantage de valeur au conseil d’administration