Comment accélérer le flux de trésorerie disponible dans un contexte de perturbations des chaînes d’approvisionnement ?

By Bob Stark, Global Head of Market Strategy, Kyriba décembre 8, 2021

Les organisations, petites et grandes, ont subi les conséquences de la pandémie de COVID-19, de la reprise économique chancelante et des perturbations majeures des chaînes d’approvisionnement. Dans beaucoup de secteurs, cette décélération de la croissance inquiète les investisseurs quant à l’avenir proche. Avec une croissance faible à modérée et des pénuries d’approvisionnement dans le monde entier, les investisseurs savent qu’ils doivent s’attendre à un taux de rendement moins élevé. Que font les entreprises pour maintenir une croissance stable et réduire l’inquiétude des investisseurs potentiels ?

Les experts du secteur financier essaient de trouver un moyen de gérer ces fluctuations grâce à des programmes de Supply Chain Finance (SCF), et recherchent les bonnes informations pour mettre en place et appliquer la SCF afin de stabiliser leurs opérations. 

Lorsqu’il y a un flux de trésorerie disponible (ou une absence de trésorerie), le directeur financier et le service de trésorerie travaillent à optimiser le fonds de roulement. Comme décrit dans cet article de blog, l’un des trois écueils à une initiative de financement de la chaîne d’approvisionnement réussie est le manque d’alignement des objectifs de l’entreprise et des incitations individuelles. Le principal défi consiste à réunir les bonnes personnes autour de la table afin d’aligner les objectifs et les équipes. Sans engagement et participation des différents services, l’impact potentiel d’un programme de Supply Chain Finance restera une opportunité non réalisée.

Lecture complémentaire : Les avantages de la Supply Chain Finance

Qui sont donc les participants obligatoires pour lancer avec succès un programme de Supply Chain Finance et quel est le rôle de chacun ?

Le directeur financier et le trésorier sont les experts stratégiques d’une initiative SCF, car ils ont pour mission de préserver et de protéger l’élément vital de l’organisation, à savoir sa position de trésorerie, soit en réduisant l’excédent de trésorerie en échange d’un meilleur rendement, soit en créant un flux de trésorerie disponible en accroissant les délais de paiement.

Il est évident que la participation du PDG démontre le niveau de priorité d’une initiative SCF au sein de l’organisation dans son ensemble. Si atteindre le sommet du leadership stratégique est un objectif commun, il n’est pas facile à réaliser lorsque les services trésorerie et achats ne collaborent pas pour établir une analyse de rentabilité soutenant l’initiative.

Le responsable des achats doit jouer un rôle actif tant sur les problématiques internes qu’externes. En interne, ce dernier doit garantir que le plan de rémunération du service achats est aligné sur les objectifs d’augmentation du fonds de roulement et souligner l’importance de cette initiative auprès de ses équipes. Les avantages doivent être différents si l’entreprise s’engage dans un exercice de Dynamic Discounting ou dans une extension des délais de règlement. En externe, lorsque cela est possible, le responsable des achats doit être impliqué dans les discussions avec les fournisseurs les plus stratégiques et, ce faisant, donner le ton des négociations par l’intermédiaire de l’équipe achat.

Un autre service qui sera directement concerné par la mise en œuvre d’un programme de Supply Chain Finance est la comptabilité fournisseurs. L’utilisation d’une plateforme externe aura des conséquences sur les processus existants : certains seront simplifiés, d’autres bloqués, et, de manière générale, une plus grande rigueur sera imposée au processus d’approbation et de paiement. L’équipe comptabilité fournisseurs devra également être impliquée lors des ateliers fonctionnels et de tests pour s’assurer que l’ERP et la plateforme de paiement de la SCF sont bien intégrés. Ainsi, il est primordial que le responsable comptabilité fournisseurs soit impliqué dès le début du processus, car l’initiative SCF aura un impact non négligeable sur son équipe, notamment en termes de temps.

Pour finir, comme pour toute activité technique, le directeur doit être consulté afin d’obtenir les ressources nécessaires et éviter d’être confronté à une période de gel du calendrier qui retarderait l’ensemble de la mise en œuvre.

Parfois, il est difficile de s’assurer que tous ces leaders sont activement impliqués dans l’initiative SCF. Voici deux raisons pour lesquelles les cadres dirigeants devraient se sentir impliqués dans une initiative SCF :

  • Une méthodologie SCF réussie suppose de réaliser des activités autour de trois axes principaux : la conception du programme, l’intégration technique et la communication fournisseurs. Il s’agit alors clairement d’un projet interservices qui requiert la participation active des équipes trésorerie, achat, comptabilité fournisseurs et technique.
  • Le gain de fonds de roulement mis en évidence par l’analyse des dépenses fournisseur est irréfutable, et suffisamment important pour mériter l’intérêt du directeur financier et du PDG.

C’est pour toutes ces raisons qu’il est fondamental de définir clairement l’approche, de préciser les objectifs et de procéder à une analyse détaillée très tôt dans le processus afin d’obtenir l’adhésion de la direction.

 

Autre ressource : Notre webinaire « Débloquez de la trésorerie avec la Supply Chain Finance ».

img
Enterprise Liquidity

Faites évoluer la gestion de vos liquidités pour en faire un vecteur de croissance et de création de valeur.

Découvrir comment