Choisir le bon programme de Supply Chain Finance

By Enrique Calderon, consultant en gestion de trésorerie décembre 8, 2021

Avec les perturbations constantes des chaînes d’approvisionnement qui ont lieu dans le monde, les programmes de Supply Chain Finance (SCF) deviennent de plus en plus attrayants pour les services de trésorerie et de finance avec des besoins de fonds de roulement. Mais comment savoir si une solution de SCF est appropriée à votre organisation ? Et si elle l’est, quel type de programme choisir ?

Définir le besoin

Avant de choisir un type de solution de SCF, vous devez d’abord déterminer si vous en avez réellement besoin. Dans le cadre de mon expérience en tant qu’assistant-trésorier pour une grande société, mon équipe et moi avons déterminé la nécessité d’une solution de SCF après avoir effectué une analyse comparative à partir des données financières trimestrielles publiées.

L’étude comparative a consisté à analyser la concurrence, les fournisseurs et les grandes entreprises, puis à comparer leurs résultats avec les nôtres. Nous nous sommes principalement concentrés sur les trois domaines du bilan du cycle de conversion des liquidités : les stocks, les comptes clients et les comptes fournisseurs. Dans notre analyse, nous avons trouvé une opportunité au niveau des comptes fournisseurs : nous payions régulièrement plus vite que les entreprises de référence.

Pour finir, nous avons réalisé que nous pouvions tirer des avantages substantiels pour la trésorerie en payant quelques jours plus tard. En conséquence, nous allions conserver notre trésorerie plus longtemps, l’investir pour des durées plus longues et obtenir plus d’intérêts.

Encore une fois, avant de choisir une solution SCF, vous devez comprendre ce dont vous avez réellement besoin. Cela signifie mieux comprendre votre entreprise, ses performances et ses besoins.

Il faut également savoir que les analystes financiers remarquent quand les résultats d’une entreprise ne sont pas à un niveau optimal. Le délai de règlement fait partie des mesures qu’ils utilisent, car l’optimisation de la trésorerie est toujours une des attentes des entreprises bien gérées.

Banques vs. solutions indépendantes

Lorsque vous entamez vos recherches de solution de SCF, il est primordial de voir ce que vos partenaires bancaires proposent. Dans notre cas, nous avons consulté certains de nos partenaires bancaires, dont quelques-unes des plus grandes banques.

Les banques proposent bon nombre de solutions exceptionnelles. Cependant, si vous choisissez de passer par un programme bancaire, vous risquez de devoir épouser ses systèmes et protocoles. Cela rend difficile le changement de fournisseur d’applications si vous n’êtes plus satisfait du système. Il peut également y avoir d’autres contraintes concernant le financement, où la banque peut restreindre les fournisseurs aux organisations financières qu’elle préconise.

Il est beaucoup plus facile d’utiliser une solution de SCF indépendante d’une banque, telle que celle proposée par Kyriba, comme nous avons fini par le faire. Ce type de solution fournit l’infrastructure sous-jacente et réduit au maximum les restrictions d’un programme financé par une banque. Si vous utilisez un programme de Supply Chain Finance plafonné à 25 millions de dollars et que vous avez besoin de plus de fonds pour développer le programme, vous pouvez augmenter le plafond ou ajouter d’autres programmes de financement comme bon vous semble. Vous pouvez même échanger les disponibilités de financement (participations) auprès d’autres banques qui travaillent déjà activement avec votre institution de financement initiale.

Ainsi, pour ce qui nous concerne, nous avons trouvé que le modèle de Kyriba nous donnait plus de liberté et de flexibilité. Kyriba dispose d’un vaste réseau de banques et de connexions FTP sécurisées vers chacune d’entre elles.

De plus, lorsque nous avons mis en place le programme, un certain nombre d’institutions financières sont venues nous voir pour nous dire qu’elles aimeraient participer. Notre portefeuille SCF a pu très facilement s’élargir à la taille que nous souhaitions.

Kyriba offre également l’intégration au module Paiement de Kyriba. Grâce à ce module, les paiements à la banque de financement sont effectués en toute simplicité.

Par ailleurs, les modifications requises dans le système ERP, afin de s’adapter à la nouvelle méthode de paiement SCF, ne doivent être effectuées qu’une seule fois pour Kyriba, et ne sont pas spécifiques à chaque banque, ce qui est synonyme de simplicité lors des modifications techniques de la comptabilité fournisseurs requises pour mettre en œuvre le programme de SCF.

Les leçons apprises

Pour finir, voici quatre leçons clés que j’ai tirées de mon expérience de la mise en œuvre d’un programme de SCF, que vous devez garder à l’esprit lorsque vous envisagez d’élaborer une analyse de rentabilité pour une solution SCF.

  1. Comprendre la proposition de valeur. Comme je l’ai expliqué ci-dessus, nous avons procédé à une analyse rigoureuse pour montrer aux décideurs internes que nous payions plus vite que les entreprises de référence. Il nous a fallu être convaincants, mais les dirigeants de l’entreprise ont fini par reconnaître que nous perdions des bénéfices financiers en ne maximisant pas l’utilisation de notre trésorerie.
  2. Aligner les équipes Dans notre cas, nous avions le soutien des responsables qui avaient un rapport direct (le directeur financier, le responsable des achats et le trésorier). Ils se sont impliqués dès le début et étaient motivés à démontrer au reste de l’organisation l’importance d’une gestion optimale de la trésorerie. Avec leur soutien, cela fut beaucoup plus facile de rallier d’autres collègues à notre cause.
  3. Tenir vos collaborateurs au courant. Une fois que vous avez déterminé qui sont vos parties prenantes et que vous avez obtenu leur soutien, vous devez avoir des discussions hebdomadaires ou périodiques avec l’équipe. Il ne s’agit pas nécessairement de régler tous les problèmes à ce moment-là. Vous devez simplement tenir tout le monde informé des défis rencontrés et des progrès réalisés. Cela n’implique pas seulement les services finance et achat ; faites participer d’autres décideurs. Dans notre cas, un groupe de collègues issus de différentes disciplines, tels que des contrôleurs et des membres du département informatique, s’était investi dès le début, ce qui nous a aidés à lancer le projet. Les sales et l’équipe juridique doivent être impliqués très tôt dans le processus et tenus informés.
  4. Couvrir toutes les bases avant la mise en œuvre. Plusieurs clauses contractuelles standard doivent être élaborées et modifiées avant la mise en œuvre du programme, afin de faire évoluer un fournisseur en un fournisseur de type SCF à tout moment du cycle du projet. Il est également important de s’assurer que le système de comptabilité fournisseur (avec ses contrôles internes clés) reste exactement tel qu’il était avant la mise en œuvre du programme de SCF. Cela empêche toute remise en question des contrôles internes qui sont bien compris par tous les membres de l’organisation (ventes, finances, services juridiques, informatique et autres groupes).

Tout est dans le détail. Si vous ne comprenez pas les détails relatifs à la mise en place d’un programme de SCF, vous ne serez pas en mesure d’établir une analyse de rentabilité ou de choisir la bonne solution.

img
Enterprise Liquidity

Faites évoluer la gestion de vos liquidités pour en faire un vecteur de croissance et de création de valeur.

Découvrir comment