Mobiliser de la trésorerie pour ouvrir des perspectives commerciales

Mai 27, 2019
Bob Stark

Dans le contexte économique et géopolitique difficile actuel, les entreprises ont besoin de trésorerie. Elles en ont besoin pour investir dans de nouvelles entreprises, pour innover et pour accélérer leur croissance.

Le problème est que, bien que les entreprises puissent souvent disposer de soldes de trésorerie, elles manquent de structures de prévision des flux de trésorerie et de liquidités pour déployer efficacement les liquidités là où elles peuvent être investies de manière efficace aux fins de génération des valeurs nettes supérieures. En effet, selon le Wall Street Journal, à l’échelle mondiale environ 1 500 milliards de dollars appartenant à des entreprises sont bloqués dans leurs bilans et génèrent peu de produits d’intérêts (voire aucun produit d’intérêts), sans parler de leur indisponibilité à des fins d’investissement stratégique.

Le défi pour les trésoriers et les directeurs financiers consiste à mobiliser des soldes de trésorerie pour que l’entreprise puisse fonctionner de manière plus efficace et saisir les possibilités commerciales dès qu’elles se présentent.

Lecture associée : ebook « Améliorer les prévisions de trésorerie »

Il existe trois étapes cruciales pour permettre aux équipes de trésorerie de mobiliser efficacement de la trésorerie :

  1. La visibilité de la trésorerie est le point de départ. De nombreuses entreprises ont une visibilité quotidienne sur 80 % de leur trésorerie, ce qui implique que des sommes importantes ne font pas l’objet d’un suivi régulier. Il s’agit d'une opportunité manquée qui peut être facilement résolue grâce à la connectivité bancaire automatisée au sein d’un système de gestion de trésorerie. Le manque de visibilité est également un risque important, car la trésorerie détenue dans d’autres pays est soumise à la volatilité des devises et peut ne pas valoir autant que vous ne l’imaginiez si elle n’est pas couverte.
  2. La prévision des flux de trésorerie est la deuxième étape de la mobilité de la trésorerie. Les directeurs financiers et les trésoriers requièrent un aperçu des soldes de trésorerie d’aujourd’hui, mais ils ont tout aussi besoin de certitude pour les semaines et les mois à venir. Les mauvaises prévisions engendrent deux résultats regrettables :
    • Trésorerie inutilisée : comme l’équipe de trésorerie ne peut pas déterminer avec certitude le montant de trésorerie requis, elle a tendance à laisser des soldes compensateurs plus importants que nécessaire sur les comptes
    • Déploiement inefficace : une mauvaise prévision peut induire l’équipe de trésorerie en erreur et l’inciter à mobiliser inutilement de la trésorerie pour financer des déficits qui finissent en excédents ou, pire, la pousser à croire qu’elle dispose des soldes excédentaires (alors qu’elle n’en dispose pas)

Une bonne prévision identifiera non seulement l’excédent de trésorerie et les besoins de financement, mais confirmera également les échéances des flux de trésorerie afin que des décisions optimales en matière de prévision des flux de trésorerie et de liquidités puissent être prises. Cela permet de prendre de bonnes décisions et de réduire les risques de liquidité et de change.

  1. L’équilibrage de la trésorerie et les opérations bancaires internes sont les dernières étapes clés pour optimiser la mobilité de la trésorerie. L’équilibrage de la trésorerie et les opérations bancaires internes sont des structures communes de gestion de trésorerie permettant le mouvement de la trésorerie dans le pays et au-delà des frontières. De nombreuses entreprises mettent en œuvre une combinaison de pools notionnels et physiques pour s’aligner sur les initiatives fiscales et la conformité réglementaire. L’importance de la mise en place de structures de trésorerie adéquates réside dans l’optimisation de la facilité de transfert de liquidités tout en minimisant les coûts et la complexité de l’exécution de ces mouvements.

Voici cinq façons par lesquelles les directeurs financiers peuvent générer de la valeur stratégique lorsque l’équipe de la trésorerie est chargée d’optimiser la gestion de la trésorerie :

  • Financer la nouvelle croissance sur les marchés émergents : l’équipe de trésorerie peut également travailler de concert avec le service de planification et d’analyse financière pour identifier les opportunités d’investissement dans l’entreprise, notamment le déploiement de la trésorerie dans des marchés émergents ou d’autres opportunités de croissance. L’équipe de trésorerie devient un partenaire commercial pour le reste de l’entreprise, lequel élabore une stratégie sur les tactiques et la stratégie de croissance de l’entreprise.
  • Améliorer la valeur pour les actionnaires : les directeurs financiers peuvent également choisir de restituer de la trésorerie aux actionnaires, sous forme de rachat d’actions et de dividendes. L’équipe de trésorerie doit travailler de concert avec le directeur financier et la direction pour veiller à ce que ces promesses soient efficacement financées. Idéalement, le trésorier peut proposer de manière proactive des analyses dans le but de simplifier ces décisions sur la valeur pour les actionnaires.
  • Permettre les investissements stratégiques : le remboursement de la dette, la réduction des charges d’intérêts et la libération de la capacité d’emprunt mobilisent de la trésorerie pour soutenir les investissements stratégiques.
  • Obtenir des produits d’intérêts : investir dans des options à plus long terme, présentant un profil de risque-rendement potentiellement plus marqué et générant un produit d’intérêts plus élevé. Cela a toujours été courant dans les compagnies d’assurance, mais commence à devenir la norme pour toute entreprise disposant d’un important excédent de trésorerie.
  • Rendements nets positifs sur les programmes de paiement : les directeurs financiers peuvent demander à l’équipe de trésorerie de collaborer avec le service d’approvisionnement pour identifier les opportunités de paiement des fournisseurs comme la mise en œuvre d’un programme d’escompte dynamique pouvant générer un rendement effectif de 8 % à 12 % du pourcentage de rendement annuel.

Les entreprises qui souhaitent se développer sur le marché mondial estiment que la mobilité de la trésorerie est la bouée de sauvetage nécessaire pour soutenir la croissance de l’entreprise et la création de valeur, ce qui leur donnerait une longueur d’avance sur leurs concurrents. Pour être vraiment agiles, les entreprises doivent tirer plusieurs leviers pour optimiser les prévisions de trésorerie et les liquidités en vue d’accélérer le cycle de conversion de trésorerie et de générer de la valeur. Fort heureusement, un système de gestion de trésorerie pour la connectivité bancaire, les prévisions de trésorerie, l’équilibrage de la trésorerie et la gestion de l’exposition de change constituent une plate-forme unique permettant une gestion efficace de la trésorerie et sa mobilité.