API : une meilleure fonctionnalité et une meilleure connectivité des paiements

By Félix GREVY, VP Product, Open API and Connectivity décembre 8, 2021

La demande de meilleures solutions de connectivité banque-ERP continue de s’accélérer, les directeurs financiers se préparant à l’ère post-pandémie. Selon Gartner, les dépenses en logiciels d’entreprise devraient dépasser 516 milliards de dollars cette année et 571 milliards de dollars en 2022.

Grâce aux interfaces de programmation d’applications (API), les directeurs financiers et les DSI peuvent standardiser la connectivité des banques et des paiements, tout en permettant l’émergence de fonctionnalités encore plus remarquables qui améliorent le parcours de paiement, du système ERP à la banque.

Améliorer les projets de paiements

Avec la menace constante que représente la fraude aux paiements, la mise en œuvre ou la migration d’un système ERP doit inclure une intégration et une connectivité solide. L’automatisation et les contrôles financiers doivent être appliqués avec soin lors de l’exécution de paiements tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Toutefois, les intégrations banque-ERP ont tendance à prendre du retard en raison d’une myriade de défis et de difficultés ; une récente enquête CIO Pulse a révélé que 91 % des responsables informatiques considéraient la connectivité bancaire comme l’un des éléments les plus complexes d’un projet ERP. Par conséquent, les DSI cherchent souvent à réduire les risques liés aux projets de paiements.

Comprendre la connectivité moderne

Lorsqu’ils évaluent de nouvelles solutions de connectivité et de paiement, les DSI doivent d’abord déterminer dans quelle mesure le paysage de la connectivité bancaire a évolué depuis la plateforme ERP actuellement utilisée. Si la mise en œuvre date d’il y a dix ans ou plus, vous découvrirez probablement pléthore de nouvelles solutions offrant une multitude de nouvelles connexions banque-ERP. Commencez par établir une matrice répertoriant les banques, les services bancaires, les protocoles de connectivité et les formats bancaires afin de déterminer comment la connectivité a évolué au cours des dernières années.

Les directeurs financiers et les DSI doivent également comprendre que les exigences du projet seront bien plus différentes de celles du dernier projet ERP qu’ils ont mis en œuvre. Ces cinq dernières années, les paiements ont évolué et ne consistent plus simplement à transmettre des fichiers à partir de votre système ERP. Avec l’apparition de plateformes de paiement plus rapides et en temps réel, l’augmentation des limites quotidiennes pour les transactions de faible valeur et une plus grande transparence générale, les organisations doivent repenser leur approche pour planifier l’ensemble du parcours de paiement.

En outre, si les paiements ont évolué, les menaces aussi. En 2020, 74 % des organisations ont subi des tentatives de fraude, les équipes responsables des comptes fournisseurs (AP) étant particulièrement vulnérables. Compte tenu du paysage actuel des menaces, les paiements doivent désormais faire l’objet d’une série de vérification, de surveillance et de conformité minutieuses.

Le facteur API

Les API peuvent rationaliser le processus d’intégration des systèmes banque-ERP via des connecteurs prédéfinis. Comme l’interface entre la banque et le système ERP a déjà été testée avant la mise en œuvre, les délais du projet de connectivité bancaire peuvent passer de plusieurs mois à quelques semaines.

De plus, les API peuvent permettre aux équipes finance d’accéder à des services tels que les paiements temps réel, SWIFT gpi (global payments innovation) et la récupération de rapport bancaire en temps réel. Certaines banques utilisent actuellement les API uniquement pour le RTP, qui  peuvent exister parallèlement à des protocoles comme FTP et SWIFT.

Au-delà de la connectivité en temps réel

Les API sont bien plus que des connecteurs pour les banques. Elles offrent aux directeurs financiers ainsi qu’aux DSI un meilleur accès aux données et introduisent de nouveaux services dans le parcours de paiement.

En ouvrant leurs plateformes via des API, les fournisseurs de services de paiement ont donné aux développeurs et autres prestataires la possibilité de proposer des solutions supplémentaires pour les systèmes ERP. Parmi les offres les plus remarquables rendues possibles par les API, on trouve les services de lutte contre les fraudes aux paiements. Des processus d’approbation et de filtrage appropriés sont essentiels pour protéger les transactions. L’avènement des paiements en temps réel et l’absence de possibilité de récupérer un paiement bancaire après sa transmission rendent ces protections encore plus impératives.

Grâce aux API, trois solutions ont été mises en place afin d’aider les organisations à respecter les procédures de gouvernance internes des directeurs financiers :

  • Validation du compte bancaire : Les utilisateurs peuvent désormais confirmer en temps réel qu’ils créditent des comptes bancaires appartenant aux destinataires prévus. Compte tenu de l’augmentation constante des escroqueries par adresse e-mail professionnelle, il s’agit d’une protection essentielle pour les organisations. Avant l’utilisation des connecteurs d’API, la validation automatique du compte bancaire ne faisait pas partie du processus de paiement banque-ERP.
  • Vérification de la politique de paiement : Les directeurs financiers élaborent des politiques de paiement qui englobent les procédures d’examen, d’approbation et de refus des transactions. La complexité de ces politiques de paiement a augmenté à mesure que de nouvelles menaces ont émergé. Vérifier que chaque paiement sortant est conforme à ces politiques exige que l’intégralité du processus soit numérisée. Les plateformes de connectivité basées sur des API peuvent identifier et mettre en quarantaine tous les paiements suspects.
  • Schémas de paiement irréguliers : Les escrocs utilisent de plus en plus l’intelligence artificielle dans leurs attaques. Les directeurs financiers peuvent les imiter en adoptant des algorithmes de Machine Learning. Chaque paiement peut être vérifié par rapport à l’historique de paiement. Ainsi, tous les paiements suspects peuvent être mis en quarantaine pour un examen plus approfondi.

Évolution des paiements

Alors que les paiements continuent d’intégrer des innovations technologiques, les directeurs financiers et les DSI doivent travailler main dans la main pour relever les défis à venir. Avec l’augmentation de la demande de données et d’analyse de transactions, les API seront primordiales pour les équipes finance qui veulent rester à la page.

Le paysage actuel exige des directeurs financiers et des DSI qu’ils automatisent l’intégralité du parcours de paiement de bout en bout, tout en payant plus rapidement, en luttant contre la fraude et en réduisant les coûts. Les API permettent aux équipes finance d’accomplir tous ces objectifs, tout en fournissant des services supplémentaires.

Kyriba peut vous aider à relever les défis liés à votre connectivité, vos services bancaires, vos paiements, votre trésorerie et vos fonds de roulement. Visitez www.kyriba.fr pour en savoir plus.

Références

  1. https://www.gartner.com/en/newsroom/press-releases/2021-04-07-gartner-forecasts-worldwide-it-spending-to-reach-4-trillion-in-2021
  2. https://www.kyriba.com/wp-content/uploads/2020/10/kyriba-2020101-bridging-gap-between-your-erp-global-banks.pdf
  3. https://www.afponline.org/publications-data-tools/reports/survey-research-economic-data/Details/payments-fraud/
img
Enterprise Liquidity

Faites évoluer la gestion de vos liquidités pour en faire un vecteur de croissance et de création de valeur.

Découvrir comment